Notre arrivée sur Marrakech nous a montré très rapidement la gentillesse des marocains. Nous effectuons les démarches d'entrée dans le pays puis nous récupérons nos affaires. On déballe le vélo qui semble en bon état. Nous avons presque terminé de tout retirer quand nous remarquons qu'un pédalier est complètement tordu … Il est 23h, nous sommes à 8 km de l’hôtel, le vélo ne tient pas dans un taxi, il n'y a pas de consigne dans l'aéroport, la responsable de notre compagnie aérienne fait la constatation des dégâts mais nous dit qu'elle ne peut rien pour nous. A nous de faire des recours ultérieurement. Alors que nous ne savons pas trop comment faire et que cette situation nous désespère, une jeune femme va voir Sara qui lui explique la situation. Elle prend alors la situation en main ; nous ne comprenons pas tout car elle échange en arabe mais un homme arrive après quelques minutes et avec le peu d'outils que nous avons il commence a redresser le plateau avec l'aide d'une autre personne, un troisième arrive avec une pince … Voilà le plateau remis en place prêt pour nous amener à l’hôtel (près de la médina). Sur la route (avec piste cyclable!), on nous klaxonne, applaudit, fait de grands signes … et on fait rire aussi … Quand nous avons un doute sur la route, on demande à quelqu'un qui s'empresse de nous aider ! Quel accueil !

On arrive sur la place Jamaa El Fna … musiques, lumières … une sacrée ambiance. On s'arrête quelques instants pour en profiter un peu puis nous allons à l’hôtel pour nous reposer.

Cette place est extraordinaire : le matin, les premières échoppes s'installent, les ventes de jus de fruits commencent (4 DH soit même pas 40 centimes d'euros pour un verre de jus d'orange pressé), petit à petit charmeurs de serpents, musiciens, dresseurs de singes ou d'oiseaux, vendeurs variés prennent position et accostent les touristes venus profiter de l'ambiance. Le soir, des gargotes proposent différents repas (escargots, poissons, tajines, couscous, grillades ….) accompagnés par de nombreux musiciens (percussions variées, guitares, banjos, instruments dont on ne connaît pas le nom).

Bien sur, on est très régulièrement interpellé pour nous vendre des jouets, des excursions, des tatouages au henné (Sara en fera les frais!) … Tout se négocie et il nous faut reprendre nos habitudes de l'Inde pour tenter de ne pas payer 5 fois le prix.

Autour de la place, les souks offrent une multitude de ruelles dans lesquelles on peut trouver les artisans travaillant le cuir, fabriquant les tapis ou objets en cuivre et en argent, les quartiers des olives, des vêtements … On aime s'y perdre (c'est un vrai labyrinthe!).

Après quelques jours, nous décidons de louer une voiture pour descendre vers Ouarzazate. On prend la décision de faire cette partie en voiture car cela monte trop pour nous (contrefort de l'atlas marocain). Nous voilà donc en visite en voiture (le vélo laissé dans un parking). Des paysages magnifiques s'offrent à nous : montagnes, kasbah, ksar, désert, gorges, palmeraies … Quel plaisir de manger des dattes cueillies sur l'arbre ! Nous restons 2 nuits à Skoura dans une famille qui fait gite et ferme bio. Il y a 2 enfants et Martin se régale de jouer avec eux ! (quelques énervements tout de même car apprendre à partager n'est facile pour personne !). Le calme fait contraste avec l'agitation de Marrakech !

En 10 jours, on en a pris déjà plein les yeux, les oreilles, les papilles …

Il nous faut quand même dire aussi que nous voulions du chaud … et on ne s'est pas trompé, on voulait du soleil … et on ne s'est pas trompé également malgré les quelques orages que nous avons eu plusieurs jours consécutifs ! On ressort les tongs et on boit 4 litres d'eau chacun par jour !

La suite c'est reprise du vélo (demain) et de tout notre équipement en direction d'Essaouira pour ensuite longer une partie de la côte …

 

En attendant, on vous embrasse, on vous envoie des rayons de soleil et on vous souhaite plein de bonnes choses !