… de Meknès à Albi en passant par Moulay Idriss, Volubilis, Fès et retour via Toulouse

 

La pluie a fini par cesser et nous en avons profité pour aller visiter les villes de Moulay Idriss et Volubilis. Le soleil était là avec son amie chaleur … du bonheur ! C'est en taxi collectif que nous rejoignons Moulay Idriss : une vieille Mercedes des années fin 70 début 80. 4 passagers à l'arrière, 2 devant et le conducteur. Moulay Idriss est une des villes saintes. Pour ceux qui ne peuvent pas se payer un pèlerinage à la Mecque, il est possible de le faire 5 fois ici. Visite agréable avant de partir pour une ballade de 5 km à travers les champs d'oliviers pour rejoindre Volubilis. On s'arrête même en chemin pour un agréable pique nique à l'ombre d'un olivier …

Volubilis s’aperçoit de loin … les vestiges romains en hauteur nous indiquent que nous sommes dans la bonne direction. Le site est peu entretenu mais il reste de nombreuses mosaïques bien conservées. Ces ruines romaines nous impressionnent … il y a eu jusqu'à 20 000 personnes vivants ici …

Le lendemain nous avons le temps de faire un tour dans la médina … avant que la pluie nous incite à nous réfugier à nouveau dans notre hotel. Ce sera aussi ça les jours suivants … alors on profite des matinées !

Nous rejoignons ensuite Fès … sous la pluie ce qui nous limite au début sur les visites (peu de vêtements donc difficile de se permettre d'être trempé …). La médina de Fès est par moment grouillante de vie … et de rabatteurs pseudo guides. On retrouve des ambiances de la médina et du souk de Marrakech. Visite d'une énième médersa, du musée du bois (beau musée), des ruelles … Nous avions précédemment visité des tanneries et nous faisons le choix de ne pas voir celles de Fès.

Ensuite, nous préparons la suite : notre décollage de Fès !

On récupère le vélo et on fait la reconnaissance de la route à faire au petit matin.

Il y a plusieurs semaines nous avions pris la décision de rentrer début décembre :

nous avons fait un beau tour du Maroc,

la météo est changeante et ce n'est pas toujours très drole pour Martin de vivre avec la contrainte d'une vie sous tente en itinérance … Ce n'est pas lui qui le dit mais c'est ce que nous pensons. Lui, il continue de grandir, d'apprendre des nouveaux mots, de jouer, de charmer les adultes (pour réussir à avoir une énième banane, des dattes, des clémentines, des olives …).

Et puis, nous avons l'envie aussi de revoir les copains et la famille.

Et puis, nous avons l'envie d'avoir notre chez nous

Et puis, ce voyage doit avoir une fin … pour un autre départ, un autre jour (on réfléchi déjà au prochain …).

Nous avons donc pris un avion avec décollage de Fès à 6h35 … le temps de rejoindre l'aéroport en vélo, de préparer le vélo au voyage en soute … réveil à 3h15 … Nous avons quand même minimisé ce dernier trajet en prenant notre dernière nuit dans un riad plus proche de l'aéroport (quand même une petite dizaine de kilomètres à parcourir de nuit, sous la pluie. Ce dernier hotel n'est pas dans notre standing habituel. La nuit a été courte mais … quel plaisir de dormir dans une bonne literie ! Au chaud (il y a même du chauffage dans la chambre!) Avec en prime une douche avec de l'eau bien chaude … ! Un peu de « luxe » ce n'est pas dégeu !

Il en faut peu pour être heureux...

Arrivés en début de matinée sur Toulouse, cela nous laisse le temps de souffler un peu et d'aller ensuite faire « surprise » aux copains au petit salon des vins bio ou dans les maisons respectives ! On sent que les prochains jours vont être chez les uns et les autres …

En attendant de trouver un nouveau logement, nous établissons notre tanière chez la maman de Sara. Nous espérons trouver un logement assez rapidement … donc si vous avez écho d'un logement sur Albi, 2 chambres, un garage ou une cave (pour le tandem et remorque), loyer autour des 500 …

Le téléphone de Sara ne sera remis en service que le mois prochain mais le tel de Stef est toujours opérationnel !

 

Pour conclure, ce fut un beau voyage, nous avons pu vivre au jour le jour sans trop se soucier. Nous avons rencontré, visité, marché, pédalé, pris le temps … Le voyage à vélo a été de bons moments de liberté (nous avons eu mal aux fesses aussi!). Les infrastructures pour vélo dans la partie européenne que nous avons traversée permettent vraiment de se déplacer facilement. La France a un sacré retard sur ce point comparé à ses voisins belges, néerlandais et même allemands. Le tandem a été idéal pour provoquer des rencontres mais ce fut aussi quelques galères notamment pour l'avion ou les transports locaux. Pour notre prochain voyage à vélo, on optera sans doute pour 2 vélos.

Notre vrai problème c'est la quantité d'affaires que l'on transporte. On aimerait vraiment réussir à voyager plus léger, moins encombrés. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, d'avoir renvoyé en France des affaires que l'on a considérées comme peu ou pas utiles. A 3 personnes, c'est quand même un minimum à transporter.

On retiendra aussi dans ce voyage l'expérience d'être logé par les « Warmshower ». De supers accueils. En parlant d'accueil, on se répète mais vraiment l'accueil marocain à été d'une générosité à la hauteur de sa réputation. !

Nous avons réalisé quelques 2 330 km environ. Notre plus grosse journée a été 82 km en 4h (merci au vent qui nous a bien aidé ce jour là, pour une fois !). Le vélo n'a pas eu de casse ou de réel problème mécanique (il a pourtant quelques années, quelques kilomètres au compteur). Une déception dans notre matériel : notre tente ! 2 arceaux cassés, des désagréments de place dans la chambre, un montage difficile pour avoir une toile bien tendue (et donc vraiment imperméable). On ne recommande donc pas la Fjell 3 !

On laisse notre prochain périple mûrir dans notre tête et on vous fait signe !

A la prochaine, prenez soin de vous !