Pour plus de rythme dans la lecture du début de ce billet, vous devez être 3 personnes (ou faire 3 voix).

Sara : en souligné

Stef : en gras

Martin : en italique

 

 

  • Bouh ! Ça caille ce soir !

  • M'en parle pas j'ai mis toutes les couches possibles : tee shirt, sweet, veste et doudoune !

  • Glablablabla

  • On est même pas en octobre et il fait déjà bien froid. Ça promet !

  • J'ai la crainte que l'on se fasse rattraper par le froid et la pluie plus tôt que ce que nous espérons. Ils annoncent de la pluie dans la semaine.

  • Oh non ! C'est rude dans notre petite tente et puis pour Martin je ne suis pas certaine que ça soit passionnant.

  • Ahah mama touctouctouc tétététété

  • De toute façon, si il faut on avisera à changer nos plans !

 

 

… quelques jours plus tard …

 

  • c'est sympa les paysages que l'on voit mais c'est pas hyper dépaysant quand même !

  • Ouai, je trouve que ça change notre état d'esprit de voyage. On n'est pas assez déstabilisé par ce que l'on voit et ce que l'on vit !

  • Guililiguiliguili

  • Les canaux, les champs de maïs, les moulins … c'est fait !

  • Les vaches, hérons, écureuils et autres animaux de chez nous aussi !

  • Bon, par contre les bonnes pistes cyclables … faut pas rêver ! On ne va pas trouver ça ailleurs !

  • Coucou !

 

… dans la nuit

 

  • « Que fais tu là, mon fils, en pleine nuit ?

  • Je rêvais.

  • Tu rêveras mieux en venant te coucher.

  • Ce n’est pas les mêmes rêves, Maman, qu’on fait debout et qu’on fait couché.

  • Tu es bien raisonneur. Allez viens s’il te plait, demain il y a concours de glissade sur la banquise, il faut être en forme.

  • Tous les jours il y a concours de glissade ça ne m’amuse plus.

  • Eh bien alors tu iras à la pêche sous marine a tes frères, ou tu feras des batailles de boules de neige, c’est toi qui choisiras.

  • Je suis grand maintenant, les batailles de boules de neige c’est pour les bébés.

  • Comme tu voudras. Viens maintenant. Ecoute comme ton père dort bien.

  • Il ronfle trop fort, ça m’empêche de dormir.

  • Toi aussi tu ronfles, tu ronfles sinon tu ne serais pas un Pingouin. Et peut on savoir à quoi tu rêvais mon fils ?

  • Au Pays des Couleurs.

  • Ah ! »

  • ronpffffff …..... ZZZZZZZZZZ

 

Autour d'une bonne bière …

 

  • Bon, on pourrait aller où ?

  • On peut faire un bond sur notre programme …

  • En même temps, Croatie, Grèce … on connaît un peu déjà …

  • Sinon … récapitulons ...

  • On veut du soleil et du chaud

  • surtout du sec !

  • goudigoudigoudi

  • On veut en prendre plein les yeux aussi !

  • On veut que ça convienne à Martin aussi !

  • É ci

  • Et il faut pouvoir gérer avec le vélo

  • et penser à un retour pas trop galère ! Qu'est ce qui n'est pas trop loin de chez nous, avec du soleil, où les enfants ont une bonne place ?

  • A ion

  • Direction ...

  • Maroc !!!!

 

Nous voilà donc maintenant au Maroc ! Après quelques recherches et réflexions, nous avons pris un vol pour Marrakech avec tout notre équipement ! Un sacré spectacle ! Il fallait nous voir envelopper le vélo sur le devant de l'aéroport ! 1H30 de spectacle !! Martin a comme d'habitude été d'une patience remarquable ! Après le train, les bus, les bateaux, le métro, la voiture, et bien sur le vélo … Martin a fait son baptême de l'air avec 2 avions (vol Berlin/Marrakech via Barcelone). Nous avons donc prévu un petit périple au Maroc (on s'est dit environ 2 mois) puis remonter un peu en Espagne avant de revenir vers Albi en janvier … Pour l'aventure au Maroc, ce sera la prochaine publication ! En attendant, quelques mots sur Berlin …

 

Une belle semaine. Hébérgés dans le quartier de Neukolln chez Dana, qui nous sous louait une chambre en airbnb, mais qui nous a reçu comme des vieux amis. Autant vous dire que les discussions à refaire le monde autour du verre de vin rouge ou de schnapps valaient le coup !

50 fois plus efficace que tous les guides pour voyageurs, elle nous a envoyé dans des lieux que l'on n'aurait jamais vu autrement, elle nous a fait rire avec son comportement d'ado du haut de ses 44 ans, elle a accueilli Martin comme une « super tata » Bref on a trouvé la bonne adresse pour cette semaine Berlinoise.

Bien sûr nous avons vu les lieux « à voir » mais on a surtout pris le temps de s'approprier la ville, de visiter, de flanner, de se reposer et de préparer la suite. On a pu faire les vrais touristes à l'oktober fest d'Alexanderplatz, on a marché le long de l'east side gallery, on a vu des graffs plus grands les uns que les autres, on a visité un musée d'art contemporain (très décevant...), on a vu Brandenburg Tor derrière des flopées de touristes, on a lu l'Histoire, on a vu des images, on en a eu les émotions toutes chamboulées c'est tellement difficile de s'imaginer quelle vie c'était alors que c'est tellement récent …

Mais un lieu nous a enchanté, à chaque fois qu'on y passait, lieu en dehors du temps, en dehors du brouhaha de la ville un espace qui s'ouvre dans la ville, improbable, Tempelhof, ancien aéroport transformé en grand parc urbain, pouvoir faire du vélo sur une piste d’atterrissage ou de décollage, ça dépend de quel côté on se place... ça fait une sacré sensation ! Un lieu de vie où chacun a sa place pour faire l'activité qu'il souhaite : sports (même de la planche à voile à roulette), musique, jardinage, barbecue, ...

On a fini la semaine en rencontrant Anaëlle et Carlos au festival de street food, il nous ont remis les guides du Maroc que l'on avait envoyé chez eux et nous avons passé la journée avec eux, visite de Berlin avec chauffeur s'il vous plait, Martin semblait nous dire : c'est sympa la voiture aussi non ? Surtout quand il pleut ! Un grand merci ! Ce fut une super journée avec lieux insolites et explications diverses !

Nous sommes entré dans un tout nouveau lieu artistique où Carlos avait des connaissances, et nous avons découvert des lieux alternatifs de Berlin (qui eux non plus ne sont pas dans les guides sans doute) après un bon petit repas chez eux, nous les avons quittés en nous disant : zut on part dans 2 jours et on aurait bien passé encore du temps avec eux et dans les quartiers à fouiner pour dénicher les cours d'immeubles, parcs, lieux militants et les bons cafés !

Sans oublier les parcs de jeux pour enfants, ou Martin s'est amusé (autant que nous), Berlin aura été un bon coup de cœur ! à voir absolument, à faire, sans hésiter en famille ou entre amis !

Stef regrette de ne pas avoir pu goûter le fameux kebab de Mustafa mais la queue s'étendait dans la rue avec au moins son heure et demie d'attente... pour finir nous nous sommes offert Berlin by night lors de la fête des lumières : projections de lumières et de vidéos sur les monuments (comme à Chartres pour ceux qui connaissent mais en beaucoup moins bien !) une bonne dernière soirée pour dire AUF WIEDERSEN DEUTSCHLAND

et SALAM HALEIKUM MAROC !!